Formez-vous aux Finances personnelles !

Un budget commence toujours par fixer les postes du budget et répartir ses revenus et ses dépenses à l’intérieur des catégories…voyons comment procéder !

Dans cette section, nous allons étudier comment construire et suivre son budget. 

Etudions ici la méthode 50/30/20, l’une des plus populaires et des plus faciles à mettre en œuvre. 

Dans cette partie, nous allons voir 2 méthodes différentes pour rembourser ses dettes : la méthode boule de neige et la méthode avalanche. 

Pour rester dans l’univers des sports d’hiver… 

Nous allons voir 7 astuces pour bien économiser au quotidien. 

Découvrons ensemble comment les néobanques peuvent vous apporter beaucoup dans la gestion de votre argent. 

En matière d’épargne, les néobanques et certaines applications puevnte vraiment beaucoup vous aider. Découvrons ensemble ces solutions ! 

Bonjour !

Je vous souhaite la bienvenue dans cette mini formation aux Finances personnelles.
Dans cette formation offerte, nous allons voir plusieurs points :

  •  Le budget : comment le construire? Comment faire le suivi?
  • Rembourser ses dettes
  • Comment faire des économies au quotidien
  • Quel compte bancaire choisir?
  • Comment épargner?

Est-ce que ça vous plaît? Très bien, alors c’est parti !

A notre époque troublée, dans la conjoncture actuelle, nous devons être imaginatifs pour vivre mieux, et faire avec les moyens financiers dont nous disposons. La vie d’aujourd’hui est compliquée, et nous cherchons tous à améliorer notre situation et ceci avec des dépenses contraintes de plus en plus importantes. Le pouvoir d’achat baisse concomitament à la hausse des prix et des services.

Module 1 - Comment faire un budget?

Quand on se lance dans la création d’un budget, la première des choses à faire consiste a créer les catégories ou postes du budget. Pour cela, on va rassembler ses 3 derniers relevés de compte bancaire et on va s’armer de feutres véléda afin de surligner les opérations.

Dans la partie consacrée au budget, nous nous pencherons sur la méthode 50/30/20, qui est une répartition en pourcentages des dépenses du budget.

Celle-ci consiste à répartir les dépenses comme suit :

– 50% pour les « besoins » (ou charges fixes)
– 30% pour les « envies » (ou les dépenses variables et occasionnelles)
– 20% pour les opérations financières (épargne/dettes)

En fonction de la structure de votre budget, et de vos habitudes de vie, il comportera plus ou moins de catégories.

Dans les catégories de revenus, on peut trouver :

  •  le salaire
  • les loyers perçus
  • les dividendes
  • les primes diverses
  • les revenus d’internet
  • les revenus sociaux
  • les revenus de tiers
  • les revenus d’activité secondaires ( client mystère VDI etc.)

Tous ces revenus sont à souligner d’une couleur unique, par exemple le vert.

Ensuite, on attaque les dépenses. On va souligner en jaune toutes les dépenses fixes. C’est en général des prélévements : loyer, remboursement d’un crédit, factures d’eau, d’énergie, assurances, internet, abonnement de transport…

Puis, on attaque les dépenses variables et occasionnelles, celles que l’on paie une fois par an ou une fois par trimestre ou semestre. ( taxe foncière, licence du club de sport, charges de co-propriété, CFE, remplir la cuve de fioul etc. ) parmi les charges variables ou exceptionnelles, il y’a l’alimentation, le carburant, l’habillement, les loisirs, Les retraits au DAB, les frais bancaires, les frais de réparation de la voiture…

On les surlignera par exemple en bleu ou en rose.

Donc dans les 30%, cela inclut les charges variables et les charges occasionnelles.

Concernant le cas particulier des dettes, on peut faire le distingo entre le remboursement programmé des échéances d’un crédit, que l’on peut classer dans les 50% consacrées aux charges fixes, tandis que si on a des dettes multiples envers des créanciers que l’on arrive pas à payer, on les mettra dans les 20% consacrés aux opérations financières.

Concernant un autre cas particulier, celui des virements inter-comptes, comment procéder? Un virement entre 2 comptes n’est ni une dépense ni un revenu à proprement parler, mais un mouvement d’argent qui passe d’un compte à un autre.

Cependant, afin de ne pas fausser les résultats dans les statistiques, il sera important de les catégoriser. Donc on créera une sous-catégorie spéciale : « rechargement » dans une super-catégorie « opérations financieres » qui viendra s’ajouter aux charges fixes variables et exceptionnelles.

La catégorie « rechargement » sera en dépense dans le compte d’où le virement est fait, et en revenu dans le compte de destination.

Dans cette super catégorie « Opérations financières » (facultative) on pourra y classer non seulement les virements internes entre deux comptes, mais encore les frais bancaires, l’épargne, les investissements et le remboursement des dettes.

 

Une fois que vous avez surligner toutes les opérations sur vos 3 derniers relevés faîtes les totaux par couleur et par mois sur les 3 derniers mois.

Par exemple :
Mars Avril Mai

Dépenses fixes

Dépenses variables et occasionnelles

Opérations financières

TOTAL


Ainsi vous aurez une vue réelle d’où est passé votre argent sur les 3 derniers mois. De là, il vous sera plus facile de bien estimer votre budget prévisionnel. Si la répartition des postes de dépenses est loin des 50/30/20, vous devez chercher à réduire certaines dépenses voir à en supprimer pour arriver à cette répartition.

Pour être plus explicite, je vous invite à regarder cette vidéo :

Module 2 - Comment faire face a des difficultés financières?

Le découvert est un véritable cadeau empoisonné que permettent les banques parce que c’est la-dessus qu’elles font leur beurre. Il s’agit d’un crédit, puisque c’est de l’argent que nous n’avons pas mais que la banque nous prête.

Loin d’être une bouée de sauvetage lorsque l’argent vient à manquer, c’est en fait un piège redoutable si le découvert s’installe dans le temps, car il a tendance à se creuser et ampute les revenus du mois suivant…

En effet, les rentrées d’argent s’épuisent vite, et trop d’entre nous sont à découvert, non pas après le 20 du mois, mais souvent dès le 10…Ceci n’est pas forcément une fatalité, et nous allons voir comment tordre le cou au découvert bancaire.

Lorsque vous préparez votre budget, assurez-vous que vos dépenses totales restent inférieures à vos revenus. Dépenses inférieures aux revenus = enrichissement !

Nous constatons tous que la stagnation des revenus et les dépenses contraintes qui augmentent (loyer, impôts, assurances, imprévus etc.) pèsent de plus en plus lourd sur le budget des ménages et réduisent le solde disponible pour payer le reste, c’est à dire les dépenses facultatives mais qui agrémentent la vie parce qu’il est bien evident que les revenus ne doivent pas servir uniquement à payer ses factures !

Dans beaucoup de foyers français, il ne reste une fois déduit les charges fixes, que 15 à 18% de l’ensemble des revenus, ce qui est notoirement insuffisant ! D’où le recours massif à la fausse solution du découvert bancaire pour joindre les deux bouts.

En effet, le découvert étant un crédit occroyé par la banque, il comporte toujours un taux d’intérêt. De plus, le compte étant à découvert, le montant de celui-ci vient amputer les revenus du mois suivant quand le salaire tombe.

Il faut d’abord analyser qu’elle est la cause profonde d’un découvert récurrent : est-ce parce qu’on ne tient pas de budget? Est-ce à cause de revenus insuffisants?
Est-ce parce qu’on vit au dessus de ses moyens?

Les réponses à ses questions peuvent donner une direction dans laquelle agir et mettre le focus sur la cause du problème. Quoi qu’il en soit, il faut réagir promptement et ne pas laisser un découvert s’installer faute de quoi on va au devant de gros problèmes.


1. Se constituer une épargne de précaution

Puisque le découvert est souvent vu comment une sorte de « réserve d’argent » dans laquelle piocher quand on n’a plus d’argent sur son compte, il est indispensable de se constituer une épargne de précaution pour palier aux imprévus. Cette épargne devra bien sûr être reconstituée à chaque fois qu’on « tape » dedans.

Il est recommandé de prévoir une somme comprise entre 3 et 6 mois d’avance de revenus. Donc si vous gagnez 1200€/mois, il faut prévoir 3600€ minimum. Vous allez me dire que c’est une somme non négligeable…ben oui, c’est le but !

Le premier réflexe à avoir, c’est de mettre de l’argent de côté dès le versement de votre revenu sur le compte et non pas en fin de mois, quand il ne reste presque plus rien. Mettez en place un virement automatique sur votre compte d’épargne sitôt le jour de versement de votre salaire. Je vous recommande de mettre au moins 15% de côté soit 180€ pour un revenu de 1200€. Ainsi, en 20 mois (3600/180) vous aurez mis de côté vos 3600€.

Comment faire quand on dispose de faibles revenus qui sont déjà insuffisants pour finir le mois? Eh bien on n’a pas le choix: il faut réduire les dépenses et partir à la chasse aux fuites d’argent pour compenser l’argent mis de côté et équilibrer les dépenses par rapport aux revenus.


2. Equilibrer ses dépenses

Très souvent, la vie moderne nous pousse à toujours dépenser et consommer davantage, la plupart du temps en achetant des choses futiles, dont on n’a pas réellement besoin. Il est donc important de revoir ses priorités. Ici, notre priorité est de constituer une réserve d’argent de 3600€. S’il ne vous reste une fois déduit vos charges fixes que 18% de vos revenus sur un salaire de 1200€, soit une somme de 216€ pour tout le reste, je comprends que vous ne puissiez pas épargner !

Par exemple, tracker vos abonnements inutiles (netflix, salle de sport, « box » à abonnement, presse magazine etc) et supprimez-les.

Essayez d’analyser vos relevés de compte pour voir où passe réellement votre argent: est-ce que vos dépenses alimentaires ont augmenté ces derniers mois? Avez-vous acheté beaucoup de vêtements? Avez-vous effectué beaucoup d’achats high-tech sur internet?

Si vous découvrez un ou plusieurs postes de dépenses qui ont dérapé, supprimez-les ou réduisez-les drastiquement. Avez-vous pris l’habitude de prendre un café-croissant sur la route du travail le matin? Faîtes le total de ce que cela vous coûte : 2,50€ par ci, 3€ par là… multiplié par « x » fois dans le mois. Vous risquez d’être surpris !

Si vous allez à Mac Do plusieurs fois dans le mois ou que vous commandez régulièrement chez Uber eats ou deliveroo, vous verrez que les sommes ainsi dépensés grimpent très vite. Ce sont facilement plusieurs dizaines d’euros que l’on peut économiser chaque mois.

Un conseil pour les courses : si vous êtes une famille avec des enfants, n’allez jamais faire vos courses avec les enfants, ils vous réclameront toujours quelque chose! Encore une source de dépenses inutiles evitée !


3. Ouvrir un compte dans une néobanque

Si vous me suivez sur le blog, je vous invite à relire mon article sur Vivid Money  ou je vous explique comment vous pouvez faire des économies et gagner de l’argent grâce à cette néobanque.

L’avantage le plus évident d’ouvrir un compte dans une néobanque, c’est que, justement, elles n’offrent pas la possibilité d’être à découvert. Lorsqu’une dépense risque de faire passer le compte à un solde négatif, elle est bloquée tout simplement. Ensuite, les néobanques acceptent les interdits bancaires puisqu’elles éliminent la possibilité d’avoir des incidents de paiement sur le compte.

Les néobanques sont nombreuses à offrir la possibilité de créer des sous-comptes dans leurs applications. Avec Vivid Money, vous pouvez créer jusqu’à 15 « pockets » (sous-comptes) que ce soit en version Standard ou Prime. de quoi créer un pocket pour chacun des postes de votre budget par exemple.

Ce qu’il y’a de bien, c’est que vous disposez également dans l’application d’un outil de budgetisation et de prévision de dépenses très performant. Vous pourrez par exemple fixer un plafond mensuel de dépenses à ne pas dépasser pour être alerter dès que le plafond va être atteint.

Rendez-vous compte : Vivid Money vous offre non seulement 0,1% de cashback sur tous vos achats, mais jusqu’à 10% de cashback sur vos achats en ligne et sur vos enseignes préférées grâce au programme Champion ! Vous toucherez notamment 10% de cashback chez Lidl, Flixbus, Uber eats, Netflix etc. Et jusqu’à 3% de cashback dans les restaurants et cafés en dehors de l’Europe et 1% pour vos autres achats en dehors de l’Europe.

Pour ouvrir votre compte Vivid Money, merci de passer par mon lien : https://bit.ly/3pW9uxD

Vous gagnerez 20€ dès que vous aurez effectué 20€ de paiement.

Dans notre société d’hyper-consommation, il n’est pas rare d’accumuler les dettes. Bien qu’un effort a été fait ces dernieres années pour mettre un frein aux fameux crédits revolving, et mieux informer les consommateurs, cela n’empêche pas la seconde cause, et la plus importante du surendettement: les accidents de la vie !

La vie n’est pas un long fleuve tranquille : on peut se retrouver au chômage, faire face à un divorce qui fait s’effondrer nos revenus, se retrouver handicapé suite à un accident, faire face à une longue maladie. Autant de cause qui entrainent le surendettement, même à notre corps défendant. Ce sont des accidents de la vie, qui, malheureusement, ont un impact important sur nos revenus !

Mais il y’a aussi des raisons beaucoup plus révoltantes, comme tout perdre à cause de décisions stupides et totalement arbitraires d’un gouvernement malfaisant qui ordonne des confinements qui se succèdent sans aucune justification (suivez mon regard)

Même si vous avez plusieurs dizaines de milliers d’euros de dettes, nous allons maintenant voir une méthode qui a fait ses preuves pour rembourser ses dettes en un temps record. Cette méthode s’appelle la « méthode boule de neige », elle a été popularisée par l’expert Dave Ramsey.

Comme une boule de neige qui dévale une pente raide, celle-ci va a accumuler sur elle de plus en plus de neige et former au final une énorme boule quand elle va arriver en bas de la pente. De la même manière, cette méthode rembourse les dettes en créant un effet « exponentiel » qui fait que le montant remboursé est de plus en plus important à mesure que l’on passe d’une dette à une autre.


Comment mettre en place la méthode boule de neige?

On va rembourser les dettes dans un ordre bien précis, c’est-à-dire en les classant du plus petit montant restant dû au plus important. Donc la première étape consiste à classer ses dettes de la petite à la plus importante en terme de montant restant dû.

Pourquoi commencer par le plus petit solde restant dû? Parce que c’est plus facile à rembourser, et comme elle sera remboursée rapidement, cela nous motivera pour s’attaquer ensuite aux dettes plus importantes.

Supposons la situations suivante :

Julia a 4 crédits en cours :

  • Crédit voiture : 6000€ restant à rembourser / Mensualité de 220€
  • Crédit Frigo : 800€ restant à rembourser / Mensualité de 80€
  • Prêt étudiant : 3400€ restant à rembourser / Mensualité de 150€
  • Crédit Lave linge : 350€ restant à rembourser / Mensualité de 40€

On va réarranger ses crédits par ordre d’importance du solde restant dû:

1. Crédit lave-linge: 350€
2. Crédit Frigo: 800€
3. Prêt étudiant: 3400€
4. Crédit voiture: 6000€

Lors du remboursement de la première dette, en plus du remboursement minimal de 40€ prévu dans le plan de remboursement, on va chercher à trouver une somme supplémentaire à ajouter au remboursement minimal. Elle pourra être trouvée en faisant des économies. Ademttons que nous ayons une somme de 50€ en plus. On va donc rembourser non pas 40€, mais 90€.

On attaque donc le remboursement de la première dette, le crédit pour le lave-linge, en remboursant au total 90€ chaque mois jusqu’à ce que la dette soit soldée, c’est à dire moins de 4 mois plus tard (350/90 = 3,8)

Le 3ème mois, on va donc rembourser : 80€ restant pour le crédit lave-linge, et on va dans le même temps commencer le remboursement de la seconde dette soit 10€.
Le deuxième mois du remboursement du crédit frigo, on rembourse 80€ de paiement minimal plus les 90€ du total de la première dette qu’on a rabattu sur la seconde dette, soit un paiement total de: 80 + 90 = 170€.

Et on recommence le processus jusqu’à l’extinction de la dernière dette. Cela crée donc bien un effet exponentiel du remboursement comme dans le tableau ci-dessous :


METHODE SNOW BALL

Comment gagner de l'argent pour arrondir ses fins de mois?

Le parrainage

Si pour vous, faire des économies est synonyme de privation, de devoir se serrer la ceinture, vous n’y êtes pas du tout ! Je vous ai déjà montré qu’avec la néobanque Vivid Money, il est possible de se faire rembourser une partie de ses achats grâce au cashback.

Mais ce qu’il y’a de vraiment sympa avec Vivid Money, c’est qu’on peut également gagner de l’argent grâce à son programme de parrainage. Là, pour le coup, c’est plus que réaliser des économies, mais il s’agit carrément de gagner de l’argent !

Admettons que vous diffusiez votre lien de parrainage sur les réseaux sociaux et que chaque semaine, 5 personnes s’inscrivent via votre lien. Vous allez toucher : 20 X 5 = 100€/semaine soit 400€/mois. Pas mal du tout comme revenu complémentaire !

En matière d’économies, presque tout-le-monde souhaite en faire, mais peu arrivent à tenir leurs objectifs sur la durée. Si vous avez besoin d’aide pour vous discipliner, vous pouvez, comme nous avons déjà parlé, utiliser un sous-compte d’une néobanque, et mettre en place des virements automatiques chaque mois vers ce sous-compte. Comme ça, vous n’aurez plus à y penser.

Vous pouvez aussi utiliser une règle d’épargne en ayant recours à une application comme Yeeld ou Moka 

Le minimalisme

Une autre façon de faire de fabuleuses économies au quotidien, c’est bien-sûr d’adopter un style de vie minimaliste.

Le Minimalisme est très en vogue depuis quelques années et c’est vrai qu’il va parfaitement dans le sens de la préservation de la planète en refusant la surconsommation.

Dans notre société d’hyperconsommation, il est bien difficile de résister à toutes les tentations qu’on nous met en permanence sous le nez. Pourtant, la règle de base pour s’enrichir, c’est de dépenser moins que ce que l’on a comme revenus. La société voudrait nous faire croire qu’on ne peut être heureux qu’en accumulant des biens matériels, alors qu’il faudrait apprendre le contentement.

Acheter des biens matériels ne peut en aucun cas nous rendre heureux même s’ils participent à améliorer un certain confort de vie. Si vous êtes un (une) addict au shopping, il est temps de vous désintoxiquer !

Le minimalisme au contraire est un style de vie qui se concentre sur l’essentiel et la durabilité de ce que l’on achète dans le temps. Il faut parfois savoir mettre le prix pour avoir des choses qui vont durer dans le temps. Le meilleur exemple de cela est une paire de chaussures : si vous achetez une paire de chaussures à 35 ou 40 euros, vous ne pourrez guère la conserver en bon état plus d’un 1 an, à moins de l’utiliser une fois tous les 2 mois… Par contre, si vous mettez 150€ dedans, elle vous durera 10 ans.

Un bon moyen de procéder, c’est d’écrire ses besoins et ses envies sur une liste de 30 jours : dès que vous avez envie de quelque chose, vous devez l’écrire, car cela permet de conscientiser ce que l’on a prévu d’acheter. Ainsi, en regardant cette liste qui s’allonge au fil du temps, on va pouvoir mieux différer certains achats et prioriser ce qui est important.

Si certains achats auxquels on a résisté pendant les 30 jours sont toujours importants pour nous à la fin des 30 jours, a ce moment-là, on peut les acheter. Cela permet d’éliminer les achats impulsifs.

Pour découvrir plein d’autres astuces pour vivre mieux avec moins, je vous invite à vous abonner à la chaine Etre plus avec moins