La méthode du budget base zéro

Il existe différentes façons de gérer son budget. Nous avons vu dernièrement dans l’article « Budget:connaissez-vous le secret pour avoir des finances en or? » la méthode 50/30/20 qui est très connue.

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une autre méthode qui est le Budget base zéro. Mais sachez une chose avant de commencer : quelque soit la méthode que vous allez utiliser, tenir et suivre votre budget vous demandera certains efforts. C’est comme pour perdre du poids : quelque soit le régime que l’on suit, cela demande de la motivation !

Le principe

Dans le budget base zéro, chaque euro dépensé est affecté à une catégorie précise. C’est à dire qu’il va vous falloir établir un budget prévisionnel. Avec cette méthode, on a une sorte de budget analytique qui permet de disposer d’un outil de pilotage pour prendre des décisions. Le solde au dernier jour du mois devra être égal à zéro puisque chaque euro disponible devra correspondre à un poste du budget.

S’il vous reste de l’argent en fin de mois – ce qui serait un signe de bonne gestion – alors affectez-le à votre épargne. L’Epargne fait également partie des postes du budget. En effet, dans le budget « base zéro » vos revenus moins vos dépenses doit être égal à zéro. En fait, chaque mois, les dépenses peuvent être réparties différemment, en fonction des besoins ce mois-ci, c’est pourquoi le budget base zéro est bien adapté à ceux et celles qui ont des revenus irréguliers comme les indépendants.

Par contre, ce point, qui est un avantage peut aussi être une contrainte, dans la mesure ou il oblige à créer un nouveau budget chaque mois. Il serait donc beaucoup trop fastidieux de faire un nouveau budget manuellement chaque mois, mieux le faire à l’aide d’un logiciel ou d’une application !

L’argent, reflète votre pouvoir d’achat. Un budget de base zéro vous indique votre pouvoir d’achat réel lorsque vous suivez un plan simple.

Nous avons vu qu’il y’a 3 grandes familles de dépenses dans un budget :

  • Les dépenses fixes, qui correspondent aux prélévements automatiques.(loyer,factures, abonnements etc.)
  • Les dépenses variables, sur lesquelles vous avez la capacité d’agir et qui peuvent être supprimées, réduites ou décalées dans le temps.( habillement, alimentation, loisirs…)
  • Les dépenses exceptionnelles, par nature ponctuelles et irrégulières (amendes, cadeaux, taxe foncière, réparations voiture, achat d’électroménager…)

Comme on ne peut guère agir sur les dépenses fixes, on cherche à réduire ou supprimer certaines dépenses variables et exceptionnelles. L’avantage principal de cette méthode, c’est qu’elle vous force à affecter votre épargne dans un but précis. C’est pourquoi le budget base zéro se marie parfaitement avec la possession de comptes dans une néo banque de type N26, Lydia, Revolut…

Car ces néobanques permettent toutes de créer des sous-comptes, de les nommer, par exemple: « Cagnotte vacances » « Mariage de Carole » , « achat véhicule » et de définir un objectif d’épargne chiffré. De plus, il est possible de les alimenter par virement automatique ou par simple glisser déposer comme dans l’application Lydia.

Si vous désirez inviter d’autres personnes à participer à l’une de vos tirelires, il est possible de créer de page de paiement dédiée et la personne n’aura qu’à payer par CB.

Revolut, le compte addictif !
Soyez dans l’coup !

Comment établir son budget base zéro?

Partons du principe que vous percevez un revenu mensuel de 1800€. Votre budget base zéro pourrait se répartir comme suit :

Revenu mensuel total – dépenses (factures ; besoins ; impôt, dîme, retraite et éducation ; économies mensuelles pour les cotisations semestrielles ou annuelles ; économies mensuelles pour les avantages futurs) = 0 €

Etape 1: fixer votre revenu total. Il s’agit du montant total de vos revenus net après impôts. Vous devez y inclure tous ves revenus petits, moyens et grands : aides sociales, revenus d’internet…

Etape 2: Faîtes la liste de toutes vos dépenses, en commençant par les dépenses fixes puis en attaquant les dépenses variables et exceptionnelles comme la taxe foncière, l’entretien et les réparations de la voiture que vous devez estimer, la licence sportive du fiston en septembre… chaque euro du budget doit absolument être alloué quelque part, de sorte que le solde en fin de mois soit égal à zéro.

Etape 3: Comme la différence entre les revenus et les dépenses doit être égale à zéro, vous devez vous assurer que vous avez bien pensé à chacun des postes de dépenses de votre budget. S’il vous reste de l’argent en fin de mois, mettez-le sur l’épargne. Si, en revanche, il vous manque de l’argent pour boucler le budget, il faut le répartir différemment !

Etape 4: Vous devez suivre vos dépenses au cours du mois et voir si vos dépenses réelles sont conformes à votre budget prévisionnel ou s’il y’a certains dérapages. En fonction des dépenses réellement constatées, il vous faudra peut-être ajuster certains postes à la hausse ou à la baisse.

Il est à noter que si vous êtes un utilisateur de la méthode des enveloppes, retirer de l’argent en liquide et le répartir dans des enveloppes par postes budgetaires peut vous faciliter les choses. Mais je vous recommande d’utiliser une application specialisée pour cela.

Budgétisez à l’aide d’une néo banque

Vous pouvez, si vous n’en avez pas encore un, ouvrir un compte dans une néo banque. Les principales néobanques que sont N26, Revolut, Monèse, Lydia et Bunq offrent toutes la possibilité d’ouvrir des sous-comptes pour épargner pour des objectifs spécifiques.

Chez Lydia la nouvelle offre « Lydia bleu » vous permet de créer autant de sous-comptes que désiré, donc potentiellement un pour chaque poste du budget prévisionnel. Mieux : vous pouvez, dans les réglages du compte, paramétrer la carte Lydia pour qu’elle débite le sous-compte que vous voulez plutôt que le solde Lydia !

Il est conseillé de prévoir au moins 3 à 6 mois de revenus en fond d’urgence pour pouvoir faire face à n’importe qu’elle situation. Si vous avez des revenus réguliers suffisants, prévoyez au moins 15 à 20% d’épargne sur vos revenus nets chaque mois. Dans notre exemple, avec 1800€ de revenu, il faut mettre de côté 360€ chaque mois.

Voici un episode de podcast pour en savoir plus sur la méthode du budget base zéro:

Laisser un commentaire